• Le lycée : extérieurs
  • Structure de l’Agora
  • L’Agora
  • L’extérieur

Vous êtes ici : Accueil > S’ORIENTER > LES ANCIENS ELEVES > Ancien du lycée - Agnès : tous les chemins sont possibles si on s’en donne (...)
Publié : 12 mai 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Ancien du lycée - Agnès : tous les chemins sont possibles si on s’en donne les moyens

Après quelques errances, Agnés en classe de Term.G1 (c’était avant...maintenant c’est STMG) s’épanouit auprès des enfants...

...et vous donne quelques conseils sur la conduite à suivre, en particulier sur le discours ambiant sur la filière STMG.
Et même si Agnès est une vraie "ancienne élève" son témoignage n’en est pas moins révélateur.

Quel avenir avec un Bac Technologique ?
Ma réponse : celui qu’on veut bien se donner…
Ma devise : « Quand on veut, on peut ».

Mon parcours : pour vous c’est peut-être de la Préhistoire…il y a longtemps :
- 1985 : à 18 ans, Bac G1 en poche (secrétariat : l’ancêtre du STMG) au Lycée de Forges que d’ailleurs ma promo a baptisé de son nom actuel.
Je pouvais m’orienter vers un BTS dans ce même domaine mais je n’étais pas plus intéressée que ça. Je souhaitais enseigner l’anglais…
- 1985/1986 : L1 d’Anglais (à l’époque on parlait de 1ère année de Deug).
J’y ai obtenu certaines UV (unités de valeur qu’on appelle maintenant des UE - unités d’enseignement). Mais, pas suffisamment pour passer en 2è année. Les raisons de cet échec ? Mon BAC techno qui ne m’avait pas assez bien armée en Anglais. Cependant, ce n’était pas si mal et j’aurais pu refaire cette première année mais des aléas privés m’ont fait quitter les bancs de la Fac.
Ainsi, à 19 ans, j’ai décroché… et oui j’avais envie de bosser…de gagner ma vie quoi ! (Ne faîtes pas cela… continuez les études après le Bac, cette période d’errance me coûtera chère en fin de carrière). Bref, après 3 ans de galère (c’est trop !) ponctués de CDD et de périodes de chômage, j’étais motivée comme jamais et me suis de nouveau inscrite à la Fac. Puis, tout s’est enchaîné :
- Deug de Psycho-socio (2 ans)
- Licence de Sciences de l’éducation (1 an)
- IUFM (2 ans), actuellement ESPE (école supérieure du professorat et de l’éducation)
Et cela fait maintenant 21 ans que j’enseigne en tant que professeure des écoles et je ne regrette pas du tout mon parcours.
Beaucoup affirment qu’issu d’un Bac Techno on ne peut prétendre à certains postes…Laissez-les parler et faîtes votre chemin ! C’est certain, il faudra bosser deux fois plus que les titulaires d’un Bac général mais cela en vaut la peine et avec de la motivation tout est possible. Et de nombreuses opportunités croiseront votre chemin, saisissez-les ! Rien n’est figé, on peut toujours changer de direction dans les études supérieures alors bonne chance pour le Bac (qui reste la clé d’accès aux études supérieures) et bonne continuation à tous.

a.dufrenne@ac-rouen.fr

Notes du webmaster : le respect du droit à l’image ne permet pas à Agnès d’apporter plus d’illustrations sur sa fonction.

Portfolio automatique :